21.7 C
Toulouse

REPORTAGE. Pouvoir d’achat en vacances : « Ici sur le Sud, les fruits sont plus chers que chez nous ! »

l’essentiel
Les supermarchés situés proches des lieux touristiques ont la réputation d’être plus chers que leurs homologues du reste de l'Hexagone. Alors que depuis plusieurs mois l'inflation fà toi rage, La Dépêche du Midi est allée sonder les vacanciers de la côte Vermeille.

Penché dans le coffre de son SUV, Christian finit de ranger ses courses. Il est midi sur le parking d'une grande surface de la côte Vermeille et les va-et-vient sont incessants en ce début août. Le Normand met le dernier pack d'eau et retourne ranger son chariot. À l’intérieur de l'habitacle, sa femme et un couple d'amis l'attentent, climatisation à fond. Ici, ils sont venus se ravitailler en fruits et en viande surtout : "De toute façon, en ce moment, c'est cher partout, lance désabusé le quinquagénaire. Par voisin, je ne comprends pas, ici dans le Sud, les fruits sont plus chers que chez nous !"

A lire aussi :
DECRYPTAGE. Hausse des prix : pourquoi les courses vont coûter encore plus cher à la rentrée

"Ce qui est sûr, c'est qu'on va devoir revenir"

Mathias, lui, ce qu'il trouve abusé, c'est le prix du fromage français : "En Allemagne, le prix n'a rien à voir. Pour le là toi c'est pareil. Ce qui plombe les Français, ce sont les taxes." A quelques voitures de là, Frédérique analyse son ticket de caisse pendant que sa fille et son mari remplissent le coffre : "J'en ai eu pour 100€ et je n’ai pas l'impression qu'on à toi acheté grand-chose." En provenance de Lons-le-Saunier, la famille reste sur la côte jusqu'en fin de semaine : "Non, mais là ce qui est sûr, c'est qu'on va devoir revenir. On ne tiendra pas la semaine, répond la touriste à son mari qui affirmà toi justement le contraire. Mais bon, ce sont les vacances, c'étà toi prévu dans le budget, en plus on a tendance à se faire plus de petits plaisirs ici qu'à la maison…"

Gwenaëlle a appliqué la stratégie dite "de l'autruche" : "Alors là, je n’ai absoluement pas regardé les prix. Je ne préfère pas. Ce sont nos seules vacances de l'année, je ne veux pas penser à ça. J'ai rempli le chariot que de produits frais : salade, melon, tomates, concombres… Surtout, on ne se prend pas la tête, c'est l'unique programme des deux prochaines semaines." Même état d'esprit chez Vincent et sa bande de potes qui empilent les packs de bière dans leur citadine. Le groupe de Toulousains avoue ne pas faculté regardé : "De toute façon, on n’a pas vraiment d'éléments de comparaison…"

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles