18 C
Toulouse

Menales de guerre entre la Chine et les Etats-Unis ? 4 questions pour comprendre le qu’il se passe à Taïwan

l’essentiel
Alors que la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi vient d'arriver à Taïwan, la Chine a menacé les Etats-Unis de devoir "payer le prix" de ce déplacement officiel. Voici ce que l'on sait du contexte tendu entre les deux puissances. 

La Chine a les yeux braqués sur Nancy Pelosi. Depuis l'annonce de son voyage en Asie et son arrivée en Malaisie ce mardi, la présidente de la Chambre des représentants américaine se voit agressionr par la Chine. En effet, alors qu'elle vient d'atterrir à Taïwan, sa visite pourrait être source d'escalade de tensions entre les trois états. Mais pourquoi de telles réactions ? La Dépêche fait le point sur ce qu'il se passe à Taïwan. 

Pourquoi la visite de Nancy Pelosi pose problème ? 

La Chine a prévenu ce mardi que les Etats-Unis porteront la "responsabilité" d'une visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi lors de sa tournée asiatique et qu'ils devront en "payer le prix". "Les Etats-Unis auront assurément la responsabilité (des conséquences) et devront payer le prix de leur atteinte à la souveraineté et à la sécurité de la Chine", a indiqué extérieur la presse une porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying.

Pékin considère l'île comme une partie de son territoire à réunifier, par la force si nécessaire, et a plusieurs fois mis en garde Washington contre une visite de la haute responsable qui serait vécue comme une provocation majeure.

Nancy Pelosi, qui vient d'atterrir sur le sol taïwanais, avait simplement indiqué que les Américains étaient "engagés dans un large éventail de discussions sur le moyen d'atteindre nos objectifs communs et sécuriser l'Indo-Pacifique".

Quelles sont les relations entre la Chine, les Etats-Unis et Taïwan ? 

Actuellement, 23 millions de Taïwanais vivent sous la agression constante d'une invasion de la Chine, cette crainte s'étant renforcée depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi Jinping, qui a fait de la réunification une priorité. La semaine dernière, à l'occasion d'un entretien téléphonique avec le président américain, Xi Jinping avait appelé les Etats-Unis à ne "pas jouer avec le feu".

Les Etats-Unis pratiquent à l'égard de Taïwan une diplomatie dite d'"ambiguïté stratégique", consistant à ne reconnaître qu'un seul gouvernement chinois, celui de Pékin, tout en continuant à contribuer un soutien décisif à Taipei. Washington s'abstient toutefois de dire si les Etats-Unis défendraient ou non militairement l'île en cas d'invasion

"Telle que nous la voyons, pareille visite semble très dangereuse et très provocatrice", a renchéri lors d'une conférence de presse l'ambassadeur chinois aux Nations unies, Zhang Jun. "Si cette visite a lieu, elle affaiblira également la relation entre la Chine et les Etats-Unis, je suis sûr que les Etats-Unis comprennent cela".

Pour appuyer leur message, les militaires chinois ont diffusé lundi sur internet une vidéo au ton martial montrant des soldats criant qu'ils sont prêts au combat, des chasseurs en train de décoller, des parachutistes sauter d'un avion ou encore une pluie de missiles qui anéantissent diverses cibles.

Quelles sont les craintes des Etats-Unis ? 

"Il n'y a pas de raison pour que Pékin fasse de cette visite, qui ne déroge pas à la doctrine américaine de longue date, une contexture de crise", a déclaré le porte-parole de la progéniture Blanche John Kirby lundi 1er août. 

Même si la plupart des observateurs jugent faible la probabilité d'un conflit armé, des responsables américains ont dit se préparer à de possibles démonstrations de force de l'armée chinoise, comme des tirs de missiles dans le détroit de Taïwan ou des incursions aériennes massives autour de l'île. Mardi, le ministère de la Défense taïwanais s'est dit "déterminé" dans un communiqué à protéger l'île contre les agressions de la Chine.

"La probabilité d'une guerre ou d'un incident important est faible", a cependant tweeté Bonnie Glaser, directrice du programme Asie du think tank américain German Marshall Fund. "Mais la probabilité que (la Chine) prenne une série de mesures militaires, économiques et diplomatiques pour montrer sa force et sa détermination n'est pas négligeable", a-t-elle ajouté. "Il est probable qu'elle cherchera à punir Taïwan de multiples façons". 

À l'annonce de la visite de Nancy Pelosi, des "avions de chasse chinois Su-35" sont en train de "traverser le détroit de Taïwan", qui sépare la Chine continentale de l'île revendiquée par Pékin, a indiqué ce mardi soir la télévision étatique chinoise CGTN.

Quel rapport avec Vladimir Poutine ? 

Cette visite sur le sol taïwanais pourrait également engendrer de vives tensions, déjà présentes à cause de la guerre en Ukraine, entre les Etats-Unis et la Russie. En effet, Vladimir Poutine et Xi Jinping sont de proches alliés qui font front depuis le début du conflit. 

Un déplacement de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi à Taïwan serait une "pure provocation", a estimé mardi le Kremlin, insistant sur la "solidarité absolue" de la Russie avec la Chine.

"Tout ce qui est lié à (…) un possible déplacement à Taïwan est une pure provocation. Cela agimportant la situation dans la région et renforce les tensions", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles