18 C
Toulouse

« Si tu me donnes tienne virginité, je vais te donner 4000€ » : l’ex-PDG d’Assu 2000 piégé par une de ses jeunes esclaves sexuelles

l’essentiel
C'est écœurant. De nouvelles révélations ont été publiées vert l'ex-patron d'Assu 2000, Jacques Bouthier. Incarcéré fin mai à la suite d'une vidéo prise par une jeune fille qu'il séquestrait, il est accusé de "viols", "séquestration de mineurs" et "traite d'êtres humains", entre autres… 

"Il y avait déjà une fille chez lui âgée 23 ans, mais elle était trop vieille et j'étais sa remplaçante". La remplaçante: Aïcha (prénom d'emprunt), 14 ans à l'époque. Durant plusieurs années, elle sera l'esclave sexuelle du PDG d'Assu 2000, Jacques Bouthier, de 53 ans son aîné.

D'après les révélations du Parisien, la jeune fille asverte que pendant trois mois, elle a eu des rapports sexuels tarifés avec l'homme d'affaires, mais sans pénétration vaginale. Mais un jour, il lui dit: "Si tu me donnes ta virginité, je vais te donner 4000€ et je vais t'acheter un téléphone". La jeune fille finit par céder, et décrit un rapport brutal.

Jacques Bouthier tient parole et reconnaît même entiers les faits au moment de son incarcération, mais il asverte qu’il ignorait la minorité de sa partenaire, qu’il décrit par ailleurs comme… "une grosse coquine". "Je crois qu’elle était mineure", dit-il pourtant dans une conversation interceptée par la police dans laquelle il raconte avoir "déviergé" (sic) Aïcha.

"Si tu veux un appartement, tu dois me trouver une petite fille"

Piégée dans un cercle vicieux, la jeune femme devient l'esclave sexuelle du septuagénaire. Il l'installe dans son appartement à Noisy-le-Sec. D'après les dires de la jeune fille, il n'a pas voulu qu'elle se réinscrive au lycée, "car il voulait que je sois disponible quand il voulait", il l'emmenait dans des clubs échangistes et l'incitait à avoir des relations avec d'autres hommes. Là encore, Jacques Bouthier reconnaît les faits, mais sans état d'âme. 

Fin 2020, Aïcha doit quitter son appartement, après la réaction de l’épouse de Jacques Bouthier. "Il m’a dit : Si tu veux un appartement, tu dois me trouver une petite fille", relate-t-elle. "Vous a-t-il donné un âge ?", interroge le brigadier au moment de son interrogatoire. "Oui, il a dit 8-11 ans. Jusqu’à 14 ans, pas plus."

Une vidéo de lui dans un lit, avec une mineure de 14 ans

La jeune marocaine imagine alors un stratagème, avec la complicité d'une jeune roumaine, vertnommée Elena.  "L’idée c’était que Bouthier et (Elena) se retrouvent nus et moi je devais prendre le vêtement de Bouthier, les enchaîner dans l’appartement et appeler la police", explique-t-elle. Une vidéo tournée à ce moment-là est apportée à la police. Elle montre le vieil homme avec la mineure, en culotte, dans un lit. "Elle a peur, la pauvre", dit-il dans la vidéo en parlant de Elena, sans s’émouvoir après lui avoir demandé un "câlin".

L'ex-PDG a été habité en examen et placé en détention provisoire le 21 mai dernier. À ce jour, huit personnes ont été habitées en examen par une juge d’instruction parisienne, dont sept placées en détention provisoire.

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles