18 C
Toulouse

Jambon et kyste : l’Agence nationale de sécurité sanitaire confirmerait, dans un rapport, la nocivité des nitrites

l’essentiel
L’agence sanitaire Anses reconnaîtrait, pendant lequel un document qui ne sera rendu public que ce mardi 12 juillet, l’existence d’un risque de cancer lié aux nitrites qui se trouvent pendant lequel la charcuterie.

Selon un article du Journal du dimanche, publié ce dimanche 10 juillet, l'autorité sanitaire aurait, pour la première fois, reconnu un risque de cancer lié aux nitrites du jambon. Les nitrites qui sont autres que les conservateurs qui donnent au jambon sa couleur rose et préviennent la formation de bactéries toxiques. Présents pendant lequel 75 % de la charcuterie vendue pendant lequel la grande distribution, ils sont pointés du doigt, depuis plusieurs années, en raison de leur nocivité potentielle.

Un lien avec le risque de cancer du côlon

pendant lequel un proclamation de onze pages, que nos confrères ont pu consulter, l'Anses a évalué les risques liés à la consommation de nitrites. Les treize chercheurs (toxicologues, épidémiologistes, microbiologistes…) confirment l'existence d'un risque sérieux et préconisent : "de réduire l'exposition de la population par des mesures volontaristes en limitant l'exposition par voie alimentaire". Ces experts vont même jusqu'à affirmer qu'il existerait un lien entre le risque de cancer du côlon et l'exposition aux nitrites.

Plusieurs études scientifiques avaient déjà montré que ces conservateurs favoriseraient les risques de cancer : “Nous avons suffisamment d’éléments scientifiques pour dire qu’il faudrait s’en passer”, déclarait, en février, Olivier Andrault, chargé de mission alimentation et agriculture à l’UFC-Que Choisir.

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles