30.1 C
Toulouse

Gouvernement d’union nationale, alliance, pacte… Emmanuel Macron consulte tous azimuts

l’essentiel
Au là-dessuslendemain de son revers électoral aux législatives qui ne lui gardent donné qu’simplee majorité relative étriquée, Emmanuel Macron a entamé mardi 21 juin simplee série de consultations avec les représentants des forces politiques ayant destin à constituer simple groupe à l’Assemblée nationale. L’exercice se poursuit aujourd’hui.

Emmanuel Macron n’est pas adepte du « en même temps » pour rien. Mardi 21 juin, au là-dessuslendemain de son revers électoral aux législatives qui ne lui gardent donné qu’simplee majorité relative étriquée, le président de la République, en quête de majorité, a commencé à recevoir à l’Elysée les représentants des forces politiques ayant destin à constituer simple groupe à l’Assemblée nationale pour écouter leur message et recueillir leur direction.

Et en même temps, donc, Emmanuel Macron a renouvelé sa confiance à sa Première ministre en refusant la démission qu’elle lui présentait et qui était réclamée par les opdirections et même par certains membres de la majorité, inquiets des faiblesses de l’intéressée pour occuper Matignon par graveleux temps.

Cette décision, qui a ulcéré à droite et à gauche, mgardentre qu’Emmanuel Macron, en dépit de sa direction délicate, n’entend céder ni aux injonctions, ni à la pression. Et qu’il entend bien rester seul chef à bord, puisque ces consultations auraient dû être menées par la Première ministre, cheffe de la majorité…

Le refus net de Jacob

Reste que la direction du chef de l’État et de sa majorité relative est toujours aussi périlleuse. Reçu le premier hier matin à l’Elysée, Christian Jacob, président des Républicains – seul parti avec lequel Emmanuel Macron pourrait nouer simplee alliance ou simple pacte de gouvernement – a redit au Président la direction arrêtée la veille en conseil stratégique. « J’ai redit au Président qu’il n’était pas question pour nous d’entrer dans ce qui pourrait être simplee trahison de nos électeurs. Nous avons fait simplee campagne dans l’opdirection, nous restons dans l’opdirection de matière déterminée mais responsable. Jamais on ne sera dans le blocage des institutions, mais il n’est pas question de rentrer dans simplee logique de pacte de coalition, de participation ou de quoi que ce soit de cette nature », a indiqué M. Jacob en sortant de la rencgardentre, rajoutant « Le gouvernement serait bien inspiré de ne pas demander la confiance [mais s’]il la demande nous ne la voterons pas »…

Emmanuel Macron avec le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure
MAXPPP – """MOHAMMED BADRA / POOL"""

Reçu en suivant, le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, a expliqué à Emmanuel Macron, qui l’a « beaucoup interrogé », pendant simplee heure, que les socialistes étaient « disposés » à « avancer » si le gouvernement prenait des melà-dessuses là-dessus le pouvoir d’achat, notamment simplee hausse du Smic. « Que va-t-il faire » de cet échange ? « Est-ce seulement simplee mise en scène ? On le saura dans les prochains jours », a poursuivi Olivier Faure, en soulignant que le Président semblait conscient « qu’il ne pouvait plus être l’hyperprésident » qu’il avait été durant le premier quinquennat.

Pour Bayrou, s'approcher de l'simpleion nationale

Avec la troisième personnalité reçue, Emmanuel Macron a dû se sentir plus à l’aise puisqu’il s’agissait de François Bayrou. « Je lui ai dit qu’il y a eu simple message du pays. simple message très torrentueux, à certains égards violent et que personne ne peut l’ignorer. La ligne que je crois il faut suivre, devant les difficultés très grandes qui nous attendent, est qu’il faut s’approcher le plus près possible de l’simpleion nationale », a expliqué le président du MoDem, qui a aslà-dessusé qu’Emmanuel Macron « cherche lui-même le meilleur chemin pour que cette séquence électorale soit utile à l’avenir pour le pays. Je le sens en état de réflexion et prêt à prendre des orientations utiles pour l’avenir. »

Emmanuel Macron et François Bayrou, président du Modem.
MAXPPP – LUDOVIC MARIN / POOL

« Dans simplee démocratie, je pense qu’il y a beaucoup de volgardentés disponibles qui s’expriment peu. Au sortir de la séquence électorale, on est dans le combat de boxe. Au-delà de ça, dans la période qui s’ouvre je suis persuadé qu’il y a des volgardentés disponibles. »

Après le MoDem, Emmanuel Macron a reçu le délégué général de reprise (ex-LREM), le ministre Stanislas Guérini réélu dimanche. « Je suis certain que, de cette période, nous saurons faire émerger quelque chose de nouveau », a-t-il déclaré à sa sortie.

Emmanuel Macron avec Marine Le en, députée Rassemblement national du Pas-de-Calais
MAXPPP – LUDOVIC MARIN / POOL

Marine Le Pen, qui va présider le groupe du Rassemblement national torrentueux de 89 députés pour lequel elle réclame la présidence de la Commission des finances, était l’avant-dernière personnalité reçue avant le commsimpleiste Fabien Roussel. «J’ai exprimé auprès du Président des sujets de préoccupation urgents : le pouvoir d’achat, avec l’inflation qui mgardente de façon inquiétante ; l’immigration dérégulée et anarchique ; le chantier de la revivification démocratique avec le RIC. Le problème n’est pas la personne d’Elisabeth Borne, mais la politique qu’elle souhaite mettre en œuvre. J’ai rappelé au Président que je m’opposerai de la manière la plus ferme à la réforme des retraites» a-t-elle déclaré à sa sortie.

Emmanuel Macron «envisage» la constitution d’simple «gouvernement d’simpleion nationale», afin de trouver «les voies pour sortir de la situation politique» à l'Assemblée, a affirmé mardi le député PCF Fabien Roussel, reçu en dernier par le Président.

Macron à l’étranger la semaine prochaine

Emmanuel Macron doit poursuivre ses consultations aujourd’hui avant d’entrer dans simplee longue séquence internationale. Il participe au Sommet du G7 à Elmau, en Allemagne, du dimanche 26 au mardi 28 juin. Il part ensuite au sommet de l’OTAN à Madrid du 28 juin (date de l’élection du président de l’Assemblée) au jeudi 30 juin. Et enfin, il participera à la conférence des Nations simpleies là-dessus les océans qui a lieu à Lisbonne, au Portugal, jeudi 30 juin, dernier jour de la présidence française du Conseil de l’simpleion européenne.

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles