30.1 C
Toulouse

Vague de chaleur, pic de chaleur, canicule… quelle est la diférence ?

l’essentiel
Les températures en France vont hausser en flèche, dès ce mercredi 15 juin. Une forte chaleur "extrêmement précoce" selon Météo-France. Dans le Sud, il faut s'attendre à 35 °C propre 38°C. Mais cet épisode est-il une houle de chaleur, un pic de chaleur ou une canicule ? 

houle de chaleur, pic de chaleur, canicule… Les prévisions météorologiques annoncent une hausse des températures inédites pour une mi-juin. Plusieurs records de chaleur pourraient être battus. S'agit-il d'une canicule ou d'une houle de chaleur ? On vous explique la différence entre ces termes.

La houle de chaleur, c'est quoi ? 

D'après Météo-France, on parle de houle de chaleur dès que les températures sont "anormalement élevées pendant plusieurs jours consécutifs".

Il n'existe pas de définition universelle du phénomène puisque les niveaux de température et la durée de l'épisode qui permettent de le caractériser varient. Selon l'Assurance Maladie, une houle de chaleur englobe trois phénomènes distincts : le pic de chaleur, l'épisode persistant de chaleur et la canicule. 

Le pic de chaleur, c'est quoi ? 

Le pic de chaleur est désigné par une "chaleur intense, mais qui ne dure qu'un ou deux jours" sur le site Ameli. Le dernier date du mois dernier. Début mai 2022, les pics de chaleurs ont été nombreux. Les températures pouvaient être bien au-dessus des moyennes de saison. Sauf que la chaleur ne persistait pas la nuit et ne durait qu'un ou deux jours avant de reprendre plusieurs jours après. 

L'épisode persistant de chaleur, c'est quoi ? 

Quand "les températures sont élevées pendant plus de trois jours, mais ne dépassent pas les seuils départementaux d'alerte", c'est un épisode persistant de chaleur. Pour déterminer si les seuils sont dépassés, les météorologues font une "moyenne sur trois jours" des "températures minimales de nuit et maximales de jour". 

La canicule, c'est quoi ? 

La canicule est un phénomène météorologique très précis. Pour qu'une houle de chaleur soit désignée comme une canicule, il faut prendre en compte trois paramètres. Premièrement, la chaleur doit persister "trois jours consécutifs au moins". Deuxièmement, "la température nocturne est identique à celle relevée pendant la journée, ou baisse très peu". Troisièmement, les seuils départementaux d'alerte – qui varient selon les régions – doivent être "dépassés pendant trois jours et trois nuits". Quatre niveaux de vigilance, du vert au rouge, permettent de qualifier l'intensité caniculaire. 

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles