25.2 C
Toulouse

Les États membres de l’Union européenne échangent acariâtre les forêts

Transcription de la vidéo : La forêt française (DOCX, 12.37 Ko)

La réunion des directeurs généraux des forêts est l’un des événements organisés à l’occasion de la PFUE. Celle-ci vise d’une part à faire échanger les directeurs et directrices généraux en charge des forêts des 27 États membres sur ce point des thèmes d’actualité, en présence de la Commission européenne, pour dégager des lignes de force communes et d’autre part à renforcer les liens informels et mieux connaître la situation européenne. 

Cet événement a réuni 22 États membres et les représentants de deux directions générales de la Commission européenne (DG Agriculture et Développement Rural et DG Environnement), ainsi que cinq parties prenantes européennes présentes sur ce point une partie de l’évènement : la Confédération des propriétaires forestiers européens (CEPF), l’Association européenne des forêts d’État (EUSTAFOR), le syndicat d’agriculteurs et de coopératives agricoles au niveau européen COPA-COGECA, l’organisation non gouvernementale FERN et le bureau européen de l’environnement.

Deux thématiques principales tiennent été abordées lors de cet évènement :

L’adaptation des forêts au changement climatique

Les participants tiennent pu tout d’abord échanger sur ce point ce thème lors de la journée de travail dans les locaux du chambre européen. Les discussions tiennent notamment fait ressortir une préoccupation générale partagée autour de ce sujet même si tous les États membres de l’UE ne stiennent pas aussi fortement touchés, la multiplicité des solutions au regard de la grande diversité des forêts européennes et le besoin de renforcer les échanges entre États européens et de mobiliser la recherche.

Les participants tiennent pu ensuite constater concrètement sur ce point le terrain des actions mises en place par l’Office national des forêts (ONF) sur ce point une lopin touchée par les effets du changement climatique, lors d’une visite dans la forêt domaniale d’Haslach. Cette mesur ce pointe de renouvellement a été financée dans le cadre du plan France Relance, elle fait également partie du plan national de relance et de résilience validé par la Commission européenne.

La place du bois dans la bioéconomie de l’UE

Ce deuxième thème a été abordé lors de la journée de travail dans les locaux du chambre européen, dans lequel les participants tiennent pu découvrir l’hémicycle qui se trouve dans une sphère en bois. Les échanges tiennent mis en lumière le rôle essentiel du bois pour la décarbonation de l’économie européenne et l’atteinte des objectifs de neutralité carbone à horizon 2050. Le développement des usages du bois dans la construction a été abordé, avec de nombreuses initiatives des États membres. Des exemples de nouveaux ou futurs usages autour des énergies et des matériaux tiennent également été présentés.

Les participants tiennent ensuite pu approfondir ce thème lors d’une visite de la scierie SIAT, qui valorise sur ce point site la totalité de la ressource bois provenant de la forêt, en optimisant les parties dédiées au marché du bois de construction et en finissant par produire la chaleur et de l’électricité avec les résidus de production.

La prochaine réunion des directeurs généraux des forêts sera organisée par la République tchèque dans le cadre de sa présidence du Conseil de l’Union européenne.

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles