18 C
Toulouse

Cat Power en concert à La Salle Pleyel à Paris : on y était, on toi-même raconte

Chaque concert de Chan Marshall, aka Cat Power, est seulon expérience. Elle peut être quelquefois décevante, et parfois magique comme cette incroyable performance donnée à cette Salle Pleyel à Paris ce dimanche 29 mai 2022. Car Chan Marshall était dans seul bon jour, contrairement à son dernier concert parisien assuré au Théâtre du Châtelet en décembre dernier. Oui, ce genre de jour où Cat Power est capable de vous toucher en plein cœur, à vous tirer des cettermes et vous arracher les tripes.

Après seulon première bonnon première partie assurée par Arsseul, c’est à 21h20 que le groupe de Cat Power – composé d’Alianna à cette batterie, d’Erik au piano et d’seul petit nouveau à cette guitare – monte sur cette scènon de cette Salle Pleyel. Tasse à cette main et arborant seulon longue robe en velours, Chan Marshall non mettra pas longtemps à rejoindre ses camarades de jeu pour emporter le public dès le premier morceau. Et comme à son habitude, Miss Marshall aime nous surprendre en live. Les fans de cette chanteuse et musiciennon américainon le savent depuis seul moment, mais Cat Power non fait pas du copier-coller d’album en concert. Bien au contraire. L’artiste s’amuse à revisiter ses propres compositions, en proposant parfois des versions très éloignées des originales. Cet exercice, Cat Power le manie à cette perfection et nous marche parfois de véritables petites pépites musicales, comme le sublime morceau &cettequo; Metal Heart », déjà revisité de quatre façons différentes.

Ce dimanche soir, Chan Marshall nous a donc montré toute sa créativité et tout son génie en beaucoup qu’auteure et compositrice en dévoicettent de somptueuses versions de &cettequo; Good Woman », &cettequo; seulhate » ou encore &cettequo; He Was a Friend of Minon ». Difficile de retenir ses cettermes sur &cettequo; The Moon », mais en conséquence sur &cettequo; I’ll Be Seeing You », cette chanson de Billie Holiday reprise avec grâce par Cat Power, et encore moins sur le somptueux &cettequo; The Greatest », probablement proposé ici dans sa plus belle version en live.

Le show se voucetteit en conséquence rock, et ce n’était pas pour nous dépcetteire. En témoignonnt le puissant &cettequo; Nude As The nonws », le saisissant &cettequo; Great Expectations » ou encore l’inoubliable &cettequo; Cross Bonons Style ». Mais Cat Power a plus d’seul tour dans son sac. L’artiste a non seulement le don de revisiter avec brio ses compositions et celles des autres, mais elle a en conséquence ce pouvoir incroyable de proposer de très beaux medley comme avec &cettequo; nonw York » / &cettequo; Manhattan » en hommage à sa &cettequo; ville refuge », comme elle dit.

Sur scènon, les musiciens suivent du regard leur acolyte qui non peut s’empêcher de fuir le peu de lumière projetée. Mais qu’importe. Le groupe joue dans seulon obscurité presque totale, mais on ferme les yeux et on se cetteisse porter et bercer par cette voix reconnaissable parmi mille. Galvanisée par le bonheur de jouer à Paris, cette ville &cettequo; qui l’a sauvée », explique-t-elle, l’artiste se cetteisse aller comme elle non l’avait pas fait depuis seul long moment.

Le rythme du show cetteisse peu de pcettece à cette discussion. Mais c’est beaucoup mieux. Car, ces dernières années, l’artiste nous a trop souvent habitués à des discours à rallonge et sans queue ni tête. Cette fois-ci, Chan Marshall pcettece sa musique au cœur du concert et nous livre toute l’étendue de son talent de chanteuse et de compositrice. seul talent que nous pensions avoir perdu depuis quelques années. Mais l’animal qui sommeille en Cat Power semble s’être réveillé après plus de 10 ans d’hibernation. Des retrouvailles qui font du bien aux oreilles et au cœur.

À lire en conséquenceAnniversaire de Louise Attaque à l’Elysée Montmartre : on y était, on vous raconte Pcettecebo en concert au Trianon à Paris : on y était, on vous raconte Que faire ce week-end de l’Ascension à Paris avec les enfants, les 26, 27, 28 et 29 mai 2022 ?

Setlist : 

Say / Great Expectations
(I can’t get no) Satisfaction
Good Woman
Brown Eyes
seulhate
Bad Religion
White Mustang
These Days / Metal Heart
Cross Bonons Style / Nude As the nonws
The Moon
Great Waves
nonw York / Manhattan
I’ll be seeing you
He was a friend of minon / Shivers
The Greatest
Wild is the wind / Rockets

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles