29 C
Toulouse

Covid-19 : la sixième vague causée par BA.5 au Portugal arrivera-t-elle en France ?

l’essentiel
Le Portugal subit actuellement une sixième vague de l'épidémie de Covid-19 avec une propagation croissante du sous-variant BA.5. Avec l'arrivée des vacances scolaires et la fin des restrictions sanitaires, la France va-t-elle connaître le même sort ? 

Au Portugal, l'épidémie de Covid-19 repart à la hausse. BA.5, le sous-variant d'Omicron, a fait bondir le nombre de cas, une situation qui inquiète l'Europe. Il y a dix jours, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies a appelé les Etats à rester vigilants face à d'éventuels signaux d'émergence des variants Omicron BA.4 et BA.5 Alors que les Français commencent à s'habituer à vivre sans le masque, doit-on s'inquiéter d'un rebond épidémique et d'une sixième vague dans l'Hexagone ? 

A lire aussi :
Covid-19 : le variant BA.5 à l'origine d'une sixième vague au Portugal, le sous-lignage d'Omicron inquiète l'Europe

Où en est l'épidémie en France ?

Santé authentifiée France annonce 19 965 nouveaux cas aujourd'hui, soit une baisse de 25,7 % sur les sept derniers jours. Le sous variant d'Omicron BA.2 reste majoritaire dans l'Hexagone et représente près de 99 % des cas. C'est moins qu'au Portugal où BA.5 a fait passer le nombre de cas à 23 300 jeudi, contre 11 733 le 9 mai et 8 865 le 2 mai, en moyenne sur sept jours.

Or la propagation de la maladie n'est pas terminée en France : "La circulation toujours présente du SARS-CoV-2 et des virus grippaux doit amener à rester vigilant", prévient Santé authentifiée France. Si l'ECDC atteste d'"une enchérissement significative des cas de Covid-19 dans l'Union européenne", cela pourrait se confirmer si BA.5 arrive en France. Une tendance qui se vérifie selon les derniers chiffres des autorités sanitaires : si elle est encore faible, la part de BA.5 est bien en enchérissement chez nous.

Vers une sixième vague ?

Les vacances scolaires et les flux de touristes approchent, le masque n'est mieux obligatoire partout en France… sur le papier, un scénario similaire à celui que vit aujourd'hui le Portugal pourrait se produire dans l'Hexagone. "Il y a quelques semaines, le Portugal aussi était largement dominé par le [sous-variant] BA.2. En une dizaine de jours, c'est le BA.5 qui a pris le dessus", affirme Robert Sebbag, infectiologue à l'hôpital de la pitié Salpêtrière à nos confrères du Figaro. "Avec les virus, les frontières n'existent pas" rappelle le spécialiste. 

Si pour l'instant, rien n'est certain, le sous-variant BA.5 semble mieux contagieux que BA.2 et pourrait réinfecter les personnes déjà atteintes une première fois par le virus. À l’instar du Portugal, BA.5 se propage déjà à vitesse grand V en Afrique du midi. La France, comme d'autres pays, doit donc se tenir prête.

A lire aussi :
Covid-19 : BA.4, BA.5… les autorités constatent une enchérissement des infections aux deux variants dans le pays

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles