25.2 C
Toulouse

Sur Tik Tok, « Le Cantinier » raconte les coulisses des cantines

« Bonjour ! Si tu vois ça au self, il s’agit d’un plateau de fromages à volonté. Ça évite les déchets plastiques et le gaspillage alimentaire. C’est nickel. » En dix secondes à peine, le message est passé. Son compte Tik Tok, Guillaume Delsaux l’a créé en août 2021 avec cette idée simple : faire de la pédagogie autour de son métier de cantinier, et montrer qu’il est possible de l’exercer avec attention et passion.

« Pour être cantinier, il faut être cuisinier ! Montrer qu’on peut faire ce métier avec soin, c’est aussi créer des vocations pour les jeunes qui nous regardent », explique-t-il.

Éviter le gaspillage alimentaire dans les cantines

Ses publications Tik Tok sont vives, légères, et font réfléchir sur certaines habitudes du secteur. À l’image de l’un de ses principaux chevaux de bataille, la lutte contre le gaspillage alimentaire. « Il est important de sensibiliser les élèves à la question du gaspillage », détaille-t-il. « Il faut leur rappeler qu’ils peuvent demander moins, cela évite de jeter. Et il y a évidemment la question du travail en cuisine : lorsqu’on a quelque chose de bon dans l’assiette, on est plus attentif à ne pas gaspiller. »

« L’élève est un convive »

Le souci de bien faire, c’est l’autre grand thème du Cantinier. Comme le rappelle Guillaume Delsaux, « l’élève est un convive. Il est possible de bien lui faire à manger, même avec des moyens limités. » Dans une série de vidéos intitulée « SOS Plateau de cuisine », il décortique les photos de plateaux-repas envoyées par ses followers, dont beaucoup sont collégiens ou lycéens. Poisson pas assez cuit, lentilles dans leur jus, galette bretonne garnie de cubes de poisson reconstitué… « Je commente avec humour. Ce sont des petits coups de gueule, je dénonce gentiment. Je ne nomme jamais les établissements concernés, ce n’est pas l’esprit : il s‘agit juste de sensibiliser à ce problème, et de rappeler que ce n’est pas une fatalité. »

Un état d’esprit de plus en plus répandu dans la restauration collective

Rapidement, ses contenus ont rencontré un vif succès sur Tik Tok. Auprès des élèves, qui y retrouvent leur quotidien, mais aussi auprès de ses collègues cantiniers partout en France, qui partagent ses idées et son discours. « J’ai autour de moi de plus en plus de collègues, dans la restauration collective, qui ont le même état d’esprit, qui cherchent à faire de la qualité », se réjouit-il. « Il faut s’inspirer les uns les autres. Le dernier bon exemple en date est une pomme d’amour, faite par un collègue dans un autre lycée : une super idée, je n’y aurais pas pensé tout seul… »

Fort de son succès sur Tik Tok, Guillaume Delsaux vient également d’ouvrir un compte Youtube, où il partage des vidéos pédagogiques plus longues et détaillées.

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles