29 C
Toulouse

NOUVEAUX OGM : ACTION AU SALON DE L’AGRICULTURE

A l’occasion du Salon International de l’Agriculture de Paris, une vingtaine de militant·es Greenpeace se sont mobilisé·es pour dénoncer la potentielle dérégulation des nouveaux OGM en Europe et exiger un cadre strict commun pour tous les OGM.
Vous aussi agissez contre cette dérégulation en interpellant les candidat·es à la présidentielle !

 

 

Une lutte pour encadrer les OGM : des années 90 à aujourd’hui

À la fin des années 90, Greenpeace a démontré que les OGM n’étaient pas une solution face aux enjeux climatiques et écologique, ni face aux enjeux sociaux. Grâce à notre mobilisation au sein d’un collectif d’associations européennes, une réglementation encadrant la culture et la commercialisation des plantes génétiquement modifiées a vu le jour. Mais depuis plusieurs années, l’industrie de l’agrochimie et des semenciers font pression auprès de la Commission Européenne pour renégocier le cadre en vigueur.
Leur but ? Faciliter la culture et la commercialisation d’OGM obtenus par des nouvelles techniques de modification génétique, appelé New Breeding Technology (NBT), en Europe.

Ils affirment que les « NBT ne sont pas des OGM » (cf J.Denormandie, ministre de l’agriculture, lors d’une interview donnée à la presse agricole). Pourtant, la Cour de justice de l’Union Européenne « considère que les risques liés à l’emploi de ces nouvelles techniques de mutagenèse pourraient s’avérer analogues à ceux résultant de la production et de la diffusion d’OGM par voie de transgenèse » (voir l’application). Autrement dit, les OGM « classiques » et ceux issus des nouvelles technologies présentent les mêmes risques.
Prêt à tout pour donner le pouvoir à l’agrochimie, la Commission Européenne a décidé de rouvrir les débats sur la réglementation actuelle. Pourtant cette réglementation n’interdit pas la recherche ou la culture de produits génétiquement modifiés, mais assure un cadre protecteur pour la population européenne et l’environnement en :

  • évaluant les risques de la culture d’OGM issus de toutes les techniques,
  • autorisant, ou non, leur production et leur commercialisation,
  • assurant la traçabilité et l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés.

Déréguler le cadre en vigueur, c’est jouer avec l’environnement et la santé de la population européenne, et refuser d’aller vers une agriculture vraiment écologique.

Action en cours au #SIA2022 ! Nous y dénonçons la dérégularisation des NBT. Ces nouvelles techniques de modifications du génome sont de #nouveauxOGM ! Pour notre santé, notre environnement, nous exigeons une réglementation strict ! #StopNouveauxOGM pic.twitter.com/h45htMp2So

— Greenpeace France (@greenpeacefr) February 27, 2022

Laisserons-nous @EmmanuelMacron et @J_Denormandie ouvrir grand les vannes à une dissémination incontrôlée des nouveaux OGM ?

Une telle dérégulation mettrait en péril la transition vers une agriculture durable et serait un danger pour notre santé. #StopNouveauxOGM #SIA2022 pic.twitter.com/URzGhGij8K

— Greenpeace France (@greenpeacefr) February 27, 2022

L’agriculture du futur doit être durable. Elle exige un cadre pour tous les OGM en rendant obligatoires une évaluation préalable, une traçabilité et un étiquetage.

Pour une agriculture durable, encouragez l’agroécologie, pas l’agrochimie !#StopNouveauxOGM  #Greenwashing pic.twitter.com/C4jYj6ApGg

— Greenpeace France (@greenpeacefr) February 27, 2022

Vous aussi, agissez contre cette dérégulation des OGM !

Vous aussi, vous pouvez agir pour le maintien de la réglementation sur les organismes génétiquement modifiés en interpellant les candidat·es à la présidentielle sur Twitter et/ou sur Facebook.

Pourquoi Twitter ? C’est un réseau social regroupant de nombreux et nombreuses journalistes et personnalités politiques actives et influentes. C’est aussi sur ce réseau que les messages de Greenpeace sont pris d’assaut par nos adversaires. Si nous voulons nous faire entendre, c’est ici que nous avons besoin de vous pour agir !
Si vous n’avez pas de compte Twitter, vous pouvez interpeller les candidat·es sur leur dernier post Facebook ! Les personnalités politiques y sont aussi très actives.

Malgré nos recherches, il s’avère que nous ne pouvons interpeller les candidat·e·s par e-mail.

Les pro-dérégulation

Emmanuel Macron s’est positionné du côté des lobbies de l’agrochimie en affirmant espérer voir se développer les nouveaux OGM dans l’agriculture.

➡️L’interpeller sur Twitter
➡️Interpeller sur Facebook en commentant : L’agriculture du futur doit être durable. @EmmanuelMacron, encouragez l’agroécologie, pas l’agrochimie ! Dites stop aux Nouveaux OGM !
 

Valérie Pécresse défend également l’utilisation des nouveaux OGM plutôt que la transition vers une agroécologie saine pour le consommateur et l’environnement.

➡️L’interpeller sur Twitter
➡️Interpeller sur Facebook en commentant : L’agriculture doit être durable. @vpecresse, encouragez l’agroécologie, pas l’agrochimie, dites stop aux Nouveaux OGM !

Les indécis

Fabien Roussel ne s’est pas positionné, ni pour l’encouragement à l’usage des nouveaux OGM ni sur le cadre réglementaire à leur appliquer. Demandez-lui de prendre clairement position pour protéger l’environnement, la santé des consommateurs et l’avenir de notre agriculture.

➡️L’interpeller sur Twitter
➡️Interpeller sur Facebook en commentant : [email protected]_Roussel pour une ruralité, une agriculture et une alimentation heureuses, quelle est votre position vis-à-vis des #nouveauxOGM et de la potentielle dérégulation qui menace notre agriculture ?
 
 
Anne Hidalgo ne s’est pas positionné, ni pour l’encouragement à l’usage des nouveaux OGM ni sur le cadre réglementaire à leur appliquer. Demandez-lui de prendre clairement position pour protéger l’environnement, la santé des consommateurs et l’avenir de notre agriculture.

➡️L’interpeller sur Twitter
➡️Interpeller sur Facebook en commentant : Les #nouveauOGM comme les OGM dit « classiques » ont-ils une place pour vous Mme @Anne_Hidalgo, au sein d’un nouveau modèle agricole écologique ? Vous opposerez-vous à la dérégulation des nouveaux OGM ?
 
 
Christiane Taubira ne s’est pas positionné, ni pour l’encouragement à l’usage des nouveaux OGM ni sur le cadre réglementaire à leur appliquer. Demandez-lui de prendre clairement position pour protéger l’environnement, la santé des consommateurs et l’avenir de notre agriculture.

➡️L’interpeller sur Twitter
➡️Interpeller sur Facebook en commentant : Les #nouveauOGM comme les OGM dit « classiques » ont-ils une place pour vous Mme @ChTaubira, au sein d’un nouveau modèle agricole écologique ? Vous opposerez-vous à la dérégulation des nouveaux OGM ? 

Les anti-OGM

Jean-Luc Mélenchon s’est clairement positionné sur le sujet, en faveur d’une agriculture sans OGM. Remerciez-le pour sa prise de position en faveur d’une agriculture écologique.

➡️Remerciez-le sur Twitter
➡️Remerciez-le sur Facebook en commentant : Bravo M. @JLMelenchon pour votre prise de position contre la dérégulation des #OGM !
 
 
Yannick Jadot affirme dans son programme : « Aucun nouvel OGM ne sera admis dans nos assiettes ». Remerciez-le pour sa prise de position en faveur d’une agriculture écologique.

➡️Remerciez-le sur Twitter
➡️Remerciez-le sur Facebook en commentant : Bravo M. @yjadot pour votre prise de position contre la dérégulation des #OGM !

 

Andrea Mantovani / Greenpeace

Articles Connexes

Commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Derniers Articles